Formation professionnelle en France pour devenir orthodontiste

soins d’orthodontie

En France, la demande en soins d’orthodontie progresse de manière constante. Environ 30 % des enfants suivent un traitement d’orthodontie et il faut quelques fois attendre plusieurs mois avant d’obtenir un premier rendez-vous. La formation d’orthodontie est assurée par les facultés de médecine des différentes villes universitaires de France.

Le métier d’orthodontiste consiste à corriger les malpositions dentaires et les malformations des mâchoires en vue de redonner une denture fonctionnelle et esthétique. L’orthodontiste est spécialiste en orthopédie dento-faciale  et c’est lui qui gère le traitement visant à corriger les défauts de la « plastique » dentaire. Il dépiste ou corrige, au moyen d’appareils correcteurs fixes ou amovibles les anomalies de positionnement ou d’alignement des dents et des mâchoires. L’orthodontiste fait passer des examens et des radios avant d’établir un diagnostic puis un plan de traitement. Il prépare les devis descriptifs de ses futurs patients, détaille les appareils correcteurs pour leur fabrication en laboratoire et procède à la pose et aux ajustements périodiques des appareils.

Dans 90% des cas, ce sont des adolescents (de 8 à 16 ans) qui ont besoin de soins d’orthodontie. Ce spécialiste de la denture travaille dans un cabinet ou dans un hôpital  et collabore avec le chirurgien dentiste. Aujourd’hui, la France manque profondément d’orthodontistes et il faut souvent attendre avant d’obtenir un premier rendez-vous. Les perspectives de recrutement sont par conséquent très favorables. Avec de l’expérience, un orthodontiste peut exercer en libéral ou assurer des enseignements dans des écoles dentaires.

En France, ce sont les facultés de médecine qui assure la formation des orthodontistes. La première étape du cursus universitaire consiste à obtenir le titre de chirurgien-dentiste qui se prépare en faculté d’odontologie (dentaire). La durée des études est de 6 ans (en passant le concours de médecine à la fin de la 1ère année). Les 3 cycles universitaires se décomposent de la façon suivante : 1er cycle (2 ans), 2ème cycle (3 ans), 3ème cycle (1 an) avec la présentation d’une thèse. Pour devenir orthodontiste, il faut ensuite postuler au CECSMO (4 années d’études). CECSMO : Certificat d’études cliniques spéciales, mention orthodontie. Il est également possible de passer par un CES (2 ans) avec une spécialisation en lien avec l’orthodontie. Cette voie est officieuse, mais aboutit à la profession dans les règles, tout en gardant le titre et l’activité de chirurgien dentiste. Pour devenir orthodontiste, il faut donc compter dix années d’études après le baccalauréat.