Comment devenir dentiste sans passer par la PACES ?

devenir dentiste sans passer par la PACES

Chaque année, des milliers d’étudiants en médecine sont obligés de tirer un trait sur leur carrière envisagée à cause du quota imposé par la PACES, étape obligatoire des études en médecine au sein de l’université publique. L’ESEM France vous permet de continuer votre formation pour devenir chirurgien dentiste, sans l’épreuve de la PACES.

Avis sur ESEM France : une bonne alternative pour votre formation médicale

ESEM France est un établissement européen qui ne tient pas en compte de la PACES. Les étudiants sont sélectionnés par la qualité de leurs dossiers scolaires et universitaires : les admis peuvent ainsi continuer leurs études en médecine ou leurs formations paramédicales. Au contraire du modèle de l’université publique, l’ESEM France n’est pas restreint par les exigences du numerus clausus. Lesavis sur ESEM France se rejoignent sur l’importance de dépasser ce système de quota dans l’accès aux études médicales. Ce mécanisme pénalise un bon nombre de talentueux étudiants et ne répond plus aux attentes de la santé publique moderne. En effet, plus de 80% des étudiants qui se présentent au concours PACES ne sont pas acceptés en deuxième année : ils sont ainsi obligés de repasser leur première année en tronc commun ou bien s’investir dans un autre domaine.

Comment devenir dentiste sans PACES : suivez une formation francophone auprès de l’ESEM France

Pour poursuivre une formation d’odontologie, ESEM France propose aux étudiants un cursus au Portugal au cœur de l’un de ses campus, à Chaves. Pour les deux premières années en médecine dentaire proposées par ESEM France au Portugal, la formation est francophone. À partir de la troisième année, les étudiants peuvent intégrer une université portugaise pour parachever leur formation dans la ville de Porto. L’institut assure la disponibilité des supports traduits en français pendant tout le cursus de formation. Au cours des deux premières années d’études en médecine dentaire, les étudiants se familiariseront avec les fondamentaux de la médecine et les bases de la médecine dentaire, sanctionnés par des examens en français. Pour assurer l’intégration des étudiants et faciliter leur parcours, des cours de langue portugaise sont organisés tout au long de leur formation. Au-delà de leurs études, cette expérience portugaise est aussi un moment de brassage culturel et une découverte pour les étudiants : un des points forts du cursus de l’ESEM France.

Un diplôme en médecine dentaire reconnu en Union Européenne

Il est cependant possible d’envisager une formation francophone complète en médecine dentaire à Malte. À l’issue de leurs cinq ans de formation, les étudiants décrochent un diplôme de master en médecine dentaire, agréé dans l’Union Européenne et au Brésil, en tant que chirurgien dentiste. À Malte ou au Portugal, le cursus est similaire au programme de formation d’odontologie des études médicales françaises. Ainsi, les compétences acquises sont donc les mêmes, tant pour les dentistes en France, formés par l’université publique que ceux qui ont rejoint le système de l’ESEM. Le chirurgien-dentiste ainsi formé peut alors se spécialiser dans d’autres domaines de la santé dentaire, comme l’odontologie prothétique, l’orthodontie, et la parodontologie.